Ce site se visite en mode horizontale merci !-)
  • Compte rendu de la réunion à la Chapelle le 29 mai 2015

Présentation des élus : Pascal David, Pascal Favre (urbanisme, bâtiments et sécurité), Monique Aubert (petite enfance, jeunes et seniors, CCAS), Elodie Patin (affaires scolaires, référente hameau de La Chapelle), Nadège Ray (conseillère présente dans de nombreuses commissions scolaire, environnement, associations, ….) et Xavier Desreumaux, responsable des services techniques de la commune.

 L’objet de la réunion publique est de réunir les avis des habitants sur le devenir de la propriété Lacour et de prendre en compte les besoins et envies des habitants du hameau.

La maison Lacour est aujourd’hui très menaçante et malgré son état, il a été difficile d’obtenir des Bâtiments de France le permis de démolition.

Le permis a finalement été accordé mais sous certaines conditions : le mur d’enceinte doit être conservé à mi-hauteur + couvertine ainsi que le portail ce qui restera donc un espace semi clos.

Plusieurs possibilités à ce jour :

Des riverains voisins souhaitent acquérir cette propriété mitoyenne pour agrandir leur patrimoine.

Des plans sont donnés à M. le Maire ainsi qu’une proposition de céder une partie du terrain à la commune pour l’installation d’un abri bus.

Proposition d’installer des sanitaires (compliqué car proche du bâtiment classé et donc très cher entre 50000 et 70000 euros).

Refus des riverains, ce ne sont pas les habitants qui les utiliseront et cela risque de créer des soucis d’hygiène, d’odeurs, …

 

Construire un abri style préau en respectant le style de La Chapelle

Il faudrait le penser multi fonctions : abri bus, fête de La Chapelle, petit local pour divers matériel, ….

Penser un abri bus pour les enfants très nombreux qui fréquentent le ramassage scolaire.

Les scolaires présents sont très favorables car il n’y a rien pour se protéger de la pluie et du vent.

L’arrêt de La Chapelle est l’un des plus fréquentés de la commune mais c’est surtout le sens de circulation du bus qui pose problème mais il semble que, au vue de la longueur du car, il soit difficile de trouver une autre solution.

Un contact doit être pris par la mairie avec les services de la Métropole concernés.

Ce nouvel espace ne doit pas uniquement être consacré aux enfants, chacun doit pouvoir en profiter…

Ajouter des places de parking.

Les riverains assurent que le stationnement est suffisant quand on se donne la peine de marcher un peu, le marquage au sol doit être revu notamment devant la maison de Mme Dal Gobbo afin de lui permettre de pouvoir fermer ses volets.

Pascal David précise que la police municipale fera son travail en multipliant PV et mises en fourrière si besoin

Un projet de préau / auvent multi-fonctions sera proposé aux riverains au mois de septembre avec bancs et sol comme devant la Chapelle pour jouer aux boules.

Les riverains sont inquiets que cet espace clos devienne un lieu de squat, il y a régulièrement des jeunes qui traînent chemin de la Colette, font du bruit et laissent le banc de la place en véritable dépotoir.

La proposition de la famille Dettinger va être également étudiée.

Questions diverses :

Il ne faut pas oublier les espaces verts dans le projet ainsi qu’aux abords de la Chapelle, des massifs de fleurs peuvent être créés plutôt que des bacs par soucis d’économie.

Le réaménagement de la place n’est pas à l’ordre du jour car il y a d’autres priorités dans la commune et Pascal David rappelle que les aides de l’état diminuent progressivement.

La question d’un sens unique rue des Verchères est posée, cela transformerait la rue en véritable boulevard.

Plusieurs zones de danger dans le hameau : rue de la chapelle qui est une route de transit très fréquentée avec une circulation dense et des « cédez le passage » non respectés, le croisement rue de la chapelle / route des Chères (devant chez M. et Mme Assada), le virage à la sortie du hameau en direction de Billy, le croisement rue des verchères / route des Chères / Chemin Neuf, ….

Des réflexions sont engagées mais il faudra faire des choix et les choses ne se font pas toujours tout de suite.

Les bennes à verre ne sont pas une attente des riverains, il y en a suffisamment aux alentours.

La question des déchetteries (notamment Neuville déjà saturée) est posée

Pascal David explique que la Métropole fait des appels à candidature pour trouver des terrains ! Les bennes à déchets verts devraient reprendre en septembre

Dernière info : la recyclerie de Trévoux où il est possible de déposer beaucoup de choses qui ne nous servent plus …

Prochain rdv EN SEPTEMBRE avec des projets.

Merci à tous de votre participation nombreuse à cette réunion.