Ce site se visite en mode horizontale merci !-)

La chapelle

DPPLP_6J4A13425

La chapelle a été inscrite à l’inventaire des monuments historiques le 21 mars 1983.

La Chapelle est dédiée à St Jean-Baptiste. C’est un édifice de style roman dont il est difficile de suivre le parcours historique.

Elle remonterait d’après les on-dit avant St Louis, peut-être même à la fin de la période carolingienne. A cette époque, des « Edicules » étaient construits sur les bords des routes pour permettre aux voyageurs de faire leur prière dans un lieu consacré. A l’extérieur de l’entrée, une console en pierre permettait aux voyageurs de poser un paquet. De là, le nom de « reposoir » donné à cet édicule au Moyen Age (datant vraisemblablement du 11ème siècle). En Italie, il existe encore de ces petits reposoirs, nommés aujourd’hui chapelles.

L’architecture intérieure et extérieure permet de supposer que le bâtiment a été repris au moins en deux fois. L’arc triomphal et le cœur sur voûte d’arêtes peuvent dater du 14ème siècle. Les deux petites fenêtres à accolade de la façade sont postérieures. La porte avec son linteau, d’une seule pièce grossièrement taillée en forme de fronton et son arc de décharge est très ancienne. Son vantail clouté daterait du 17ème siècle.

A l’intérieur, l’autel en marbre date du 19ème siècle. Une statue de la vierge à l’enfant en bois doré et polychrome date, elle, du 18ème siècle. Une autre statue, de la Vierge miséricorde couronnée, en marbre, de style naïf, date de 16ème siècle. Le bénitier mural date du 15ème siècle et se trouve à l’extérieur, à coté de la porte d’entrée, ce qui est assez peu courant. Des peintures murales recouvrant les murs ont été mises à jour lors de la restauration du bâtiment dans les années 80.

Il y a plusieurs années, en creusant autour des fondations près du chœur, des ossements ont été retirés, ce qui indiquerait qu’un cimetière entourait la chapelle, comme cela se faisait autrefois.

Selon certaines sources, le hameau auquel la chapelle a donné son nom était appelé autrefois « hameau Saint Jean », et était érigé en petite République Indépendante.